Ami container, où en es-tu de ton périple ?

Ami container, où en es-tu de ton périple ?

Etant donné que nos affaires partent par bateau alors que nous partons par avion, et que généralement un bateau se déplace moins vite qu’un avion, des scientifiques ont calculé qu’il fallait, pour que nous puissions disposer de nos trucs avant la rentrée scolaire, que ça parte de France la semaine dernière. Tout a été embarqué dans un container posé sur un camion, qui achemine ensuite le dit container jusqu’au Havre, où un bateau (qui navigue actuellement le long des côtes allemandes en mer du Nord) viendra le récupérer le 18 juillet avec des tas d’autres copains containers.

Ensuite, direction le port de Yokohama (et sans doute des tas de destinations intermédiaires dont nous n’avons pas le détail mais dont nous espérons qu’elles ne passent pas par des monstres marins, des tourbillons géants et des zones de flibuste) pour reprendre la route sur un camion, et finir la course à Tokyo, en bas de notre immeuble – dont nous ne connaissons pas encore l’adresse.

KurafuneChose pratique et rigolote qui n’existait pas à l’époque du Commodore Perry et de ses Bateaux Noirs : le suivi en temps réel des navires, sur une carte du monde, par internet, grâce au numéro d’identification du bateau, et des sites comme Vessel Finder. Et donc, ci-dessous, on peut observer la localisation actuelle du MSC Venice, transporteur de notre container, vaisseau arborant le fier pavillon du Libéria (hmm).

La carte pour suivre le bateau

(merci de ne pas jouer à Touché-Coulé avec : à partir du 18 juillet et jusqu’à fin août, il y a nos affaires sur ce bateau)

3 réactions au sujet de « Ami container, où en es-tu de ton périple ? »

  1. Bon ben ça avance enfin. Après avoir glandouillé pendant 2 jours le long des côtes allemandes, le MSC Venice semble enfin décidé à s’approcher de la France pour venir récupérer notre container au Havre.

  2. 25 juillet : On a retrouvé la trace de notre container ! Après avoir disparu des radars il y a 4 jours tandis qu’il voguait au large des côtes algériennes, le MSC Venice vient de refaire surface, à la sortie du canal de Suez, côté Mer Rouge. Il n’a donc pas coulé. Nos canapés, vêtements, Lego et PS4 sont indemnes et continuent leur périple vers Yokohoma.

    D’après un calcul de coin de table (je déconne, on n’a plus de table), il a fait environ 6000km, sur un total d’environ 24000km, en 6-7 jours. Allez, on continue comme ça, MSC Venice, pour arriver au Japon à la date prévue.

Laisser un commentaire